10/06/2011

Ho, là !

HO, LA !

 En me réveillant aux aurores,

(que voici...)  Aurory.jpg

(octobre 1917)

(donc à 7h08 – environ), jour après jour, je me disais : « Holà – Fais gaffe aux « incisives » prédominantes et menaçantes des hublots situés, un à « 12h11 » et l’autre à 15h17 ! »

hublot-requin.jpg

Pour une extirpation correcte de mon boitier, il fallait absolument les fermer, ensuite se recroqueviller en forme d’une coccinelle, glisser latéralement les deux pieds (en frôlant légèrement le coffrage du moteur… Celui-là !), les mettre en avant et chercher le sol éloigné du « cou-couche panier » d’environ 130 cm.… Parfois plus…

coucouche panier.jpg

Oh, là, là ! A l’idée d’une course (en accéléré) matinale aux toilettes se trouvant aux antipodes, mes cheveux se dressaient comme sur une anémone de mer…

chiotes.jpg

Ensuite, nous passâmes nos matinées à l’intendance : l’aménagement des minuscules « pièces » habitables, le « faisage » de la vaisselle (au boyau sur le quai), ensuite son « rangeage » dans les endroits astucieusement prévus à cet effet et préalablement calculés (au  nano millimètre près).

Pour terminer : le « plaçage » des assiettes (en matière plastique) dans leur pendoir, et puis le « calage » de l’ensemble à l’aide de deux spatules en bois.

Quelques heures plus tard, avec mon amie, nous traversions fièrement notre marina tout en traînant « à nos mollets » un caddy turquoise à roulettes.

Fièrement, parce que devant nous s’ouvrait un nombre inimaginable de portes de toilettes…

« Olà ! » - à un.

« Hi ! » - à l’autre.

« Hellooo ! » – à encore un.

Nous nous saluâmes gaiement sans nous préoccuper de qui était l’auto- ou l’allo-...

Chtone…

Notre premier point (de chute) d’eau appartenait à Madame « Ola ».

En fait, Elvira…

Baptisée Ola, puisque la première fois, elle nous a reçu par un «Ola !» radieux.

« Ursula (prénom d’emprunt) » - répondis-je alors, un poil « émuse » par cette « présentation » si spontanée…

Tout le monde a le droit de savoir, qu’en polonais, Ola, est un diminutif d’Aleksandra…

Alors que nous sautillâmes entre les divers magasins et nos « points d’eau », l’Amiral s’agitait sur son bateau, « Fives Fishes ».

amirale mat.jpg

Un nom peut-être farfelu, certes, mais il lui a été attribué jadis par cinq frères-constructeurs, et il paraît, que changer le nom d’un bateau porte malheur…

Et encore pis, s’il est peint en vert…

« Cinq poissons »… Cela sonne tout de même mieux que (la « trabantesque ») « Paranoïa 3 »

paranoia.jpg

blanche et outrageusement plastifiée, hélas trop près de nous…

http://www.youtube.com/watch?v=kz_6jagv_D4&feature=re...

 Un jour, vu la météo exécrable et peu navigable, - le ciel étalé directement sur nos racines capillaires – gris et menaçant, - nous décidâmes unanimement de mettre en route l’agréable stratégie du « plan catastrophe B.P. » - en polonais « barowa pogoda » - météo du bar - soit, le temps propice pour tuer plusieurs heures en tuant plusieurs boissons…

Dans notre cas, de la cerveza…

http://www.youtube.com/watch?v=j_SZDLlRIbQ

"Piwo, kocham piwo... La, la, la !

Sg.

Ja (je) kocham piwo

Ty (tu) kochasz piwo

On (il) kocha piwo

Pl.

My (nous)kochamy piwo

Wy (vous) kochacie piwo

Oni (ils) kochaja piwo

 : Bièèère, j'aime la bière..."

bateau-table1.jpg

Animée par ce breuvage, je me suis lancée gaiement à une séance de photographie :

« Clic par ici et clic par là !

Zut ! C’est raté ! Encore une fois !

Je recommence : quelque chose fonce,

La vague qui fronce…

Un gant qui flotte…

Comme une capote.

Puis un deuxième –

Photo tout de même…

Canette vidée

Ma vue brouillée… »

(Holà, holà – du calme !)

Rien d’intéressant en soi, quoi que : c’est la première fois tout de même que j’apercevais « un-gant-de-travail-sur-Ebro » !!!

gant1.jpg

Le lendemain « Oh, la… Surprise ! » - la « guardia civil » en plein exercice juste devant nos yeux :

guardia civile.jpg

des bateaux noirs aussi modernes que rapides, les hommes grenouilles aussi noirs qu’agiles et autres scaphandriers aussi préoccupés que bien agités, les magistrats, en blanc, flanqués des fidèles chiens de compagnie, les greffiers, en vert…

Que cherchaient-ils ?

Après quelques cerveza supplémentaires bien jaunes, nous nous en désintéressâmes.

Ils sont repartis insatisfaits après une journée de fouilles…

Cependant…

Lorsque je visionnais mes photos de près…

Ho, la, la : chair de poule… car il me semblait de savoir où se trouvait leur « target disparu »…

http://www.youtube.com/watch?v=L5zLyx3oC1E

gant 2.jpg

11:34 Écrit par Poule Astucieuse dans Actualité, Général, journal perso-com, Loisirs, Musique | Commentaires (2) |

Commentaires

Hebe dis donc....Qué naventure....après les dents de la mer.....et les doigts de la mer! :-))))).....reste plus qu'à devenir une fille au pair! :-))

Écrit par : Jules | 27/06/2011

Répondre à ce commentaire

Pair exemple...

:)

Écrit par : pouleastucieuse | 27/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.