26/08/2011

Banquisme organisé

BANQUISME ORGANISÉ 

(à écouter avant de lire)

http://www.youtube.com/watch?v=oAPSNjXSSRQ 

En fait, dans le centre de Katowice se pavanent quelques 17 banques ayant pour point d’honneur d’approvisionner en crédit des Polonais de plus en plus démunis et, trottant à toute vitesse après le moindre « złoty », donc, le moindre petit boulot principal ou complémentaire...

Ces établissements sont quasi les seuls à dominer les autres…, et les commerces, par l’aspect noble et luxueux de leurs locaux.

Immeubles géants, façades pomponnées, verdure exotique esthétiquement disposée dans tous les recoins, petites « gustowne ławeczki » soit, des petits bancs au design raffiné et agréable…

Les employés mâles y sévissant se ressemblent tous en ce qui concerne leur accoutrement vestimentaire.

A vrai dire, ils ont l’air d’étuis à violon, ou bien, de pianos à queue…

 

piano a queue.jpg

Menaçant... Hein ?

La trouille.

Noirs et blancs…

La version femelle porte de très, très hauts talons

(bancaires - tout dépend de la réussite "examinesque"... et... des divers patrons, haaa! ")... 

talons.jpg

(assez aisément, je l’avoue, mais pas partout… Que sur les surfaces lisses !) et, sur son visage-masque (dépourvu d’une quelconque émotion) on peut rapidement détecter le stock de produits de beauté… et de luxe, też (aussi)…

Mais…

Avant que l’une ou l’autre banque octroie un crédit à un misérable nécessiteux, il faut que ce dernier passe par un contrôle très sévère de "sale" « BIK » (bique) - (Bankowa Informacja Kredytowa – l’information sur la situation financière du demandeur de crédit).

Pas de gros revenus ?

Dégage alors, espèce de minus !

Insolvable, va ! (pensent tout haut…)

Coupe-toi les cheveux !

Et va bosser comme les autres !

Nous !

(pensent tout bas… - les « pianos à queue »).

(Pssttt : rappel discreeet :)

piano a queue.jpg Cependant, la roue de fortune commence à tourner…

Aussi pour les banques…

Des meutes de vulgaires petites institutions financières poussant comme le streptocoque doré, offrent des « crédits momentanés » - « Chwilówki » (chwila – moment) - en visant avec préméditation vénale les « petites poches à grand trou », - en "chwilisant"  les Polonais, - totalement « dezlotysés » et « bankylosés », n’ayant aucun moyen de subsistance, ou presque…

Ces pseudo tirelires « crédito-mafieuses », omniprésentes, ambulantes et obnubilant, proposent tapageusement et en 15 minutes, des modiques sommes de 50 - 200 - 800 zlotys, sur base d’une simple carte d’identité et avec un délai de remboursement de… 15 à 30 jours.

Dans la plupart des cas avec des taux d’intérêt, ou autres provisions-commissions nébuleuses y comprises, dépassant souvent de 50% le montant initial du prêt.

Mieux encore !

Au lieu de se déplacer de 117 m., environ… on peut également obtenir l’argent suite à un simple coup de téléphone ou d’un bref sms… 

En attendant alors, en cumulant plusieurs menus crédits déjà dépensés, ainsi que, les factures quotidiennes, - quelques uns avaient déjà découvert le chemin direct et douloureux vers les bancs « accueillants », - astucieusement suggérés et disposés par ci, par là - dans tous les squares, parcs et autres « coins verts », - très nombreux dans cette ville, candidate au titre de capitale européenne de la verdure… 

Toutefois...

Il existe une possibilité de rendre ce crédit moins couteux : il suffit d’attendre caaaalmement  à la maison, ou sur un banc public disponible (en guise de prise de température d’une future expérience…), - en méditant : « Saperlip’ ! Comment vais-je résoudre ce problème d’achat de 15 kg. de savon de Marseille acquis à la superette de proximité  « Hey-Dit»», - pour que ces « crédateurs » au harcèlement déchaîné, vous proposent eux-mêmes leurs services, en vous contactant par téléphone… et donc, à leurs frais

(J’ai même été témoin des 3-4 appels par jour, y dimanches compris, sur le téléphone portable de mon amie polonaise qui nous hébergeait… Et qui ne souhaitait surtout pas d’un créditquelconque…)

Bref, sur cette banquise financière,

banquise.jpg

- froide et glissante, - les banques et les bancs se complètent harmonieusement…

Trop de banques nuit aux bancs ?

 Ou...

Trop de bancs nuit aux banques ?

 Va-t-on savoir…

http://www.youtube.com/watch?v=oAPSNjXSSRQ

22:07 Écrit par Poule Astucieuse dans Actualité, Amour, Général, journal perso-com, Loisirs, Musique | Commentaires (2) |

Commentaires

Et à ceux qui ne remboursent pas, je suppose qu'on gèle les avoirs...

Écrit par : Willidi | 27/08/2011

Répondre à ce commentaire

Mais… En cas d’insolvabilité – les « institutions financières » envoient une « armoire à glace » bien musclée (et un peu givrée) qui rafraichit efficacement la mémoire de mauvais payeur en lui facilitant « la mise de tous ses glaçons dans le même bac »…
S’il s’agit d’une banque : l’insolvable est mis au frais (d’état aussi…) pour 1 à 3 mois…
:)

Écrit par : pouleastucieuse | 28/08/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.